La réalité fait peur

11 fév

Dans un milieu encombrant d’informations, ouvrez vos réseaux sociaux, vous vous trouverez dans une boucle gigantesteque infinie , ou chacun veut donner son point de vue, et vous aussi, ça vous passe par l’esprit parfois de tout quitter, de ne plus rien lire, vous sentez que votre temps est tout ce qui vous est de plus precieux, mais vous vous trouverez quelques instants plus tard entrain de lire une chronique qui n’a rien d’interessant elle ne vous fait que perdre votre temps, ce que je vous dis vous le savez, et je le sais aussi, mais au dela de ce qu’on sait on ne fait rien, nous vivons dans un cycle fermé c’est tout.
Je vous raconte l’histoire de cette petite ville musulmane conservatrice, ou presque, on dit que les temps ont changé, on se permet de se connecter avec des gens qu’on connait pas, certains ont de belles intentions, faire la rencontre de quelques amis,ou faire la rencontre de leur futur partenaire, d’autres non ils veulent s’amuser un petit peu, et profiter de la vie, pour eux « la vie est tres courte » et ça on ne peut nullement le différencier sous un cadre virtuel, les parents autre fois n’était pas au courant de ça, maintenant si, et eux aussi ils se retrouvent dans une situation difficile, s’ils conseilleront leurs enfants de quitter les réseaux sociaux ces derniers se sentiront tres differents des autres et s’en voudrons, à leurs parents, à leurs vie, à leurs chance, et parfois auront moins de chance de se marier, du moins avec la bonne personne d’apres eux.

Les temps ont changé c’est ce qu’on se permet de dire, mais la religion reste la meme, et je crois vraiment que vous comprenez ce que je veux dire, c’est juste que vous ne l’admettez pas, alors que moi si, nous sommes à la poursuite de nos interets personnels tout en oubliant l’interet general de cette vie, cela ne veut en aucun cas dire que je vous juge, je n’ai pas le droit de le faire, car moi aussi je joue ma part dans cette societe.

On se retrouve perdus dans un changement pareil, si on ne fait pas comme les autres, on ne vivra pas comme eux. et si on le fait on n’ai guere à l’aise, car on ne peut rien savoir de se qui cache deriere l’écran, c’est desormais un reve de faire la renontre des personnes qui ne nous  jugent pas, car apres tout nous avons tous peurs, sauf ceux qui controlent ce qu’ils disent, ou fassent.

Par un algorithme de folie on recoit quotidienement des messages et des invitations qu’on prétend etre le destin, parfois on a l’impression qu’on est dans un grand tambour entrain de creer une mélodie, mais à la fin la mélodie reste d’une tonacité tellement basse qu’on entend rien, sans oublier de parler de la différence entre l’idée qu’on cree de ces personnes et ce qui sont en réalité.

Par des photos à demi visage les filles ont peur de se montrer, ne vous cachez pas, à l’exterieur vous etes completes on ne voit pas que vos nez, nous sommes d’un nombre précis, et nous faisons connaissance, d’un jour à l’autre on en parlera de vous, on vous jugera, c’est ce qu’on craint, alors s’il y a une raison que j’écris et publie ce texte, c’est que nous sommes tous pareils, nous vivons dans les memes erreurs, alors vous n’avez pas le droit de juger les autres, ni de dire si ce qu’ils font est bon ou mauvais, car apres tout, arriver au stade de les juger veut dire que vous les avez connu vous aussi, donc comme deja dit, ce cycle est fermé, il, elle, vous, nous y sommes tous !

Ce n’est plus notre style vestimentaire, ni nos propos qui definissent si nous sommes pieux ou pas, c’est plutot nos intentions, et ces dernieres, Allah seul les conaissent.

MERCI
CM

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Meshistoirescreer |
Jules Fouchy |
Laplumedeselles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Camille Chapuis Ecrivain-Ro...
| Les pense-bêtes du poete
| Au pays de Laryngale